Première publication: édito insertcasa.com du 6 juin 2012

Mise à jour: 30 juin 2012

Appel d'un visiteur de France:

Je ne viendrai visiter que si vous me faites une offre plus basse ("Non")


À fin mai 2012, j'ai reçu un coup de téléphone au sujet de la propriété B-1828 (€ 137'000) à Denia. Mon interlocuteur me disait suivre mes pages depuis deux ans (merci :-), et affirmait que les prix ne baissaient pas. Ce qui est faux, les prix baissent depuis 2006, mais seules les baisses de 10% (d'un coup) au moins sont signalées (prix biffé): elles relèvent d'un effort particulier. Donc un objet qui baisse trois fois de 8% sur une année ne verra pas son prix biffé. La remarque de mon interlocuteur était en outre sans fondement, dans la mesure où le pavillon qui l'intéressait était au catalogue depuis moins d'un mois, donc pas deux ans.

Il se plaignait ainsi du prix "excessif" de B-1828, et souhaitait qu'on lui offre un rabais, avant visite. C'est contraire à toutes les règles, et je l'explique dans mes questions fréquentes: ici. Je reconnais avoir, à cette occasion, un peu "piqué la mouche", car j'avais la sensation qu'on me reprochait de mal faire mon travail.

Mais actuellement, il ne se passe plus un jour sans que je reçoive un e-mail m'invitant à proposer des "prix réalistes", à raisonner des "vendeurs qui ignorent apparemment la période qu'est en train de vivre l'Espagne" (comme si personne ici ne savait ce qui se passe), etc.

Nous faisons ce que nous pouvons, mais de grâce, ne me demandez pas de vous proposer en 2012 un objet au prix qui sera fait en 2013: la seule solution est d'attendre 2013.

Et revenons à B-1828. Pendant, ou plutôt deux jours après cet appel téléphonique, un autre client visitait cette maison et après visite de la propriété, s'est mis à parler du prix. Il a obtenu un rabais de 5'000 euros, jugé le prix réaliste (selon sa vision des choses), et a réservé. Et ce n'est pas une exception: depuis février 2012, les ventes progressent, en particulier dans ce segment.

Enfin, il nous arrive de recevoir par e-mail des "offres" délirantes, du style (je n'invente rien, c'est un copier / coller): "Par la présente, j'ai l'honneur de vous informer que je suis intéressé par la maison V-…. Je vous fais une offre d'achat de 550'000 euros, valable jusqu'au 25 juin 2012".

Et après le 25 juin, ce sera moins ?

La maison en question est une très élégante villa étiquettée à 790'000. Et il y a eu pire: 400'000 euros pour un petit palais à 2 millions. Ce genre de courrier confine au vulgaire, et nous n'y répondons pas.

Merci donc de ne pas nous envoyer de proposition de prix avant une visite, élégance qu'heureusement la grande majorité de nos lecteurs cultive encore.

J. Gaillard


Retour à l'information immobilière et générale en Espagne



Dossier parrainé par INSERT, immobilier en Espagne: